Nos escargots et leur bien-être

Patrice récolte le mucus au moment le plus opportun pour l’animal, c’est-à-dire celui où il sera le moins dérangé dans ses occupations naturelles. C’est seulement dans ces conditions que l’animal donne le meilleur mucus.

Un savoir-faire français unique qui fait toute la différence

Un élevage en agriculture biologique
Tout le cycle d’élevage des escargots se déroule à Creux de la Tine, au sein d’un terroir exceptionnel entre la Drôme et l’Ardèche. Aucune étape n’est sous-traitée.

Le respect du cycle de vie de l'escargot
C'est tout de suite après la reproduction, quand l’escargot fabrique son plus riche mucus, que Mademoiselle Agathe effectue sa récolte. L’héliciculteur fonctionne à l’instinct et au ressenti, en fonction des comportements, de la période et de l’environnement (chaleur, humidité, cycles de lune…).

Une récolte 100% manuelle
C'est l’étape la plus délicate, en prenant chaque escargot un par un. Elle demande une grande dextérité car il est indispensable que l’animal ne soit pas stressé ou rentré dans sa coquille. Seul ce procédé de récolte manuelle peut garantir le bien-être de l’animal. Chaque escargot donne en moyenne 3 à 5 grammes de mucus.

La stabilisation du mucus
Le traitement à basse pression à froid du mucus permet une filtration sans provoquer d’émulsion et donc d’oxydation du produit. Ce système de filtration utilisé depuis la nuit des temps pour réaliser les extraits végétaux les plus qualitatifs, permet de conserver la partie hydro et liposoluble du mucus.

L’incorporation de l'actif à la crème
Mademoiselle Agathe s’est fixée comme objectif d’incorporer un maximum d’actifs dans ses formules. En effet, après avoir réalisé un extrait exceptionnel, il est intégré au maximum de ce qui est autorisé par le référentiel COSMOS dans nos formules.

Comment sommes-nous certains que nous ne faisons pas de mal à nos escargots ?

Notre récolte, exclusivement manuelle, est la moins invasive pour l’animal. Mais ne nous le cachons pas, il reste évident que nous venons déranger l’animal dans son cycle naturel.
 
Donc le principe de base est de le déranger le moins possible, en lui apportant le moins de stress possible. Les escargots destinés à la récolte du mucus sont des gros reproducteurs dont la mission est de se reproduire tous les ans. (Cette activité agricole est celle de l’héliciculture et est indépendante de Mlle Agathe)
 
Ces gros reproducteurs ne rentrent pas dans le cycle alimentaire et terminerons donc leurs jours de façon naturelle (un escargot dans la nature a une durée de vie de 1 à 2 ans, essentiellement dû aux nombreux prédateurs et aux traitements phyto des jardins, alors que dans notre élevage en agriculture biologique ils vivent plutôt jusqu’à 4 ou 5 ans).
 
Pour la récolte du mucus à proprement parler, c’est tout de suite après la ponte, au moment où son mucus est le plus riche en protéines, et qu’il n’en n’a plus besoin pour sa reproduction, que nous effectuons la récolte de la bave à la main, escargot par escargot.
 
Comment être sûr que nous leur faisons pas mal ? Notre héliciculteur a mené des tests pendant plus de 4 ans sur leur taux de reproduction après la récolte de la bave avant de se lancer dans notre partenariat. Il a pu remarquer que les escargots qui avaient été stimulés pour la récolte de bave (une stimulation de 30 à 40 secondes une fois par an) et d’autres non stimulés ne présentaient aucune différence dans leurs taux de fécondité et de ponte.
 
Grâce à ces résultats, nous avons pu nous assurer que cette stimulation ne venait pas trop perturber l’escargot dans son cycle de vie. Et c’est essentiellement dû à la dextérité que seule la main humaine peut donner et aussi pour la facilité d’écarter ceux qui ne veulent pas donner, que cette récolte manuelle est à notre sens la plus respectueuse pour profiter des bienfaits de la bave d’escargot pour la peau. Et bien sûr dans « écarter » nous entendons « reposer l’escargot dans les parcs » pour retourner à son activité première : son cycle naturel de reproduction.
 
Nous ne pouvons malheureusement pas affirmer que nous ne dérangeons pas l’animal malgré tout. Mais, car il y a toujours un « mais » en termes d’exploitation animale, comme l’apiculteur qui récolte le miel, ou le lait des ânesses également récolté pour les cosmétiques, tous ces élevages n’ont pas pour finalité la mort de l’animal. De plus, si l’exploitation faite de l’animal est la plus respectueuse et éthique possible, nous constatons vite que la qualité des éléments obtenus est bien meilleure.

Jamy vous propose une visite des coulisses de notre héliciculture dans la Drôme.

SUIVEZ LE GUIDE !

Visitez l’héliciculture

A la Ferme aux Escargots, Mélodie, Alexandra et Patrice seront présents pour vous présenter leur élevage lors d’un parcours initiatique sur l’escargot. Vous pourrez observer l’évolution des escargots dans leur milieu naturel et vous laisser conter la vie secrète de ces petits animaux si surprenants.

Vous aurez la chance de visiter la nurserie, la serre de reproduction et les parcs de croissance… Cette visite vous permettra d’aller à la rencontre de ce petit animal familier et de découvrir son fonctionnement hors du commun.

VISITEZ NOTRE HELICICULTURE